Défense ouverte

2010. július 13. 11:14
Selon les chiffres de l'ONG Icasualties, 320 soldats alliés sont morts en Afghanistan entre le 1er janvier et le 30 juin 2010.

„En Afghanistan, la population civile paie à la guerre un tribut de plus en plus lourd. Selon l'ONG ARM (Afghanistan Rights Monitor), basée à Kaboul, 1.074 civils ont été tués dans le pays entre le 1er janvier et le 30 juin 2010, soit quinze de plus que l'année précédente durant la même période. »En matière de sécurité, 2010 a été jusqu'ici la pire année depuis la chute des talibans, à la fin 2001«, estime ARM.

Elle attribue la majorité des décès (661) aux actions des insurgés, »accusés de ne montrer qu'un faible intérêt, ou pas d'intérêt du tout, pour la sécurité et la protection des non-combattants dans les zones qu'ils contrôlent«. L'usage massif des explosifs improvisés est mis en cause : »Ils ont tué plus de 280 personnes, en ont blessé 490, tout en bloquant l'accès des populations aux services essentiels pour la vie quotidienne, la santé et l'éducation.« Les forces de l'Isaf ont provoqué 210 décès de civils en tirant sur des passants ou des véhicules, en sus de 94 morts causées par des attaques aériennes. Mais ce dernier chiffre peut être perçu comme le symptôme d'un mal en phase de régression, puisqu'il était deux fois plus élevé l'an dernier. Toujours selon l'ONG, ces derniers éléments sont à porter au crédit de la stratégie de contre-insurrection mise en place par le général Stanley McChrystal, récemment limogé par le président Barack Obama.

Selon les chiffres de l'ONG Icasualties, 320 soldats alliés sont morts en Afghanistan entre le 1er janvier et le 30 juin 2010.”

Hozzászóláshoz és a további kommentek megtekintéséhez lépjen be, vagy regisztráljon!

Bejelentkezés